mardi 27 janvier 2015

Projet d'observation de la Lune à l'Oukaimeden


Mise à jour : Ajout de la video de la journée d'inauguration du nouveau Télescope de l'Oukaimeden.


Oukaimeden se dote d'un nouveau télescope


Les 2 coupoles de l'Observatoire Astronomique de l'Oukaimeden. Crédit : Ali Astro\3AM\Astronomie Marrakech

Le 28 Janvier, l’Observatoire Astronomique de l’Université Cadi Ayyad situé à l’Oukaimeden, procédera les festivités à l'inauguration de la toute récente installation de la Station d’Observation de la Lune.

Le projet a vu le jour grâce à une coopération avec la Chair du Roi Abdulaziz pour l’Observation du croissant et de recherche lunaire.

L’objectif principal de ce projet est l’observation du croissant lunaire à sa naissance. Pour l’équipe Marocaine du Laboratoire de Physique des Hautes Energies et Astrophysique (LPHEA), ce projet vient renforcer le programme d’observation des flashs lunaires déjà bien avancé dans le cadre d’un doctorat en cotutelle avec l’université de Toulouse. Il offre aussi l’opportunité de mesurer le seeing atmosphérique sur le site par la détermination de la scintillation du bord lunaire, méthode développée par nos partenaires de l’université de Nice en France. A l’occasion de l’inauguration un workshop scientifique sera organisé à la faculté des sciences Semlalia de l’Université Cadi Ayyad.
 (Voir le programme de la journée en bas).


La coupole KACCOLR.
Le telescope KACCOLR.






Inauguration de la nouvelle station Lunaire
de l’Observatoire de L’Oukaimeden

Cadre de Coopération : 

o   Contrat KACCOLR (King bin Abdulaziz Chair for Crescent Observations and Lunar Recherche).

o   Partenaires : Observatoire Astronomique de l’Oukaimeden  (UCA) et l’Université KAU du Royaume d’Arabie Saoudite.

Objectif Scientifique principal : 
Observation de la Lune (Croissant lunaire, bord lunaire, flashs, …).

Autres thématiques envisagées pour la coopération :
Physique solaire et Météorologie de l’Espace.

Dates de l’Inauguration :
Journée du Mercredi 28 Janvier 2015.

Délégation du Royaume d’Arabie Saoudite :
-       Sheikh Abdullah Almonee (KACCOLR Consultancy board head)
-       Mr. Khalid Almonee (Awgaf Ministry of Saudi Arrabia Kingdom)
-       Dr. Yaseen Almleaky : (KACCOLR Principal Investigator).
-       Mr. Samy Khadem: (Scientific board, Berlin)
-       Eng. Alaa Almleaky: (Administrative Board, KACCOLR)
-       Peter Aniol : (Société Astelco, Allemagne, KACCOLR collaborateur))


Programme de la journée :

-       10h-11h :  Visite de la nouvelle station en présence des autorités locales.
-       13h30-15h30 : 
-       16h- 18h : Scientific Meeting à l’Université Cadi Ayyad. 


Scientific Meeting Program:

-       16h00-16h05: Presentation by Benkhaldoun Zouhair
-       16h05-16h15: KACCOLR Scientific interest, Yaseen Almleaky.
-       16h15-16h30:  Lunar flashes and cratering par Mamoun Ait My El Arbi.
-       16h30-16h45: Solar Activity and ionospheric disturbance, par Aziza Bounhir, amine Lagheryeb, Mohamed Kaab.
-       16h45-17h: Exoplanets program, par Ahmed Daassou.
-       17h-17h15: Meteors and meteorite, par Meryem Guennoun.
-       17h15-17h30: Spectroscopy, par Fouad  Sefyani et Abdelmajid Benhida.
-       17h30-17h45: Discussion.
-       17h45-18h: Convention for Research and Cooperation.




Video de la journée d'inauguration 
du télescope de l'Oukaimeden 



video


Comité d'organisation OUCA

mardi 13 janvier 2015

Gravity Tour à Marrakech


Nous avons le grand plaisir de vous inviter à une après midi d’astronomie qui aura lieu à la Faculté des Sciences et Techniques Guiliz, le vendredi 23 janvier 2015 et qui sera marquée par la présence de l’Astronaute Américaine de la NASA Dr. Mary Ellen Weber.


Elle est née à Cleveland, dans l'Ohio et a grandi à Bedford Heights, dans l'Ohio. Elle est diplômée de Bedford High School en 1980, elle a obtenu un baccalauréat en 1984 en génie chimique (avec mention) à l'Université Purdue. Elle a reçu un doctorat en chimie physique à l'Université de Californie à Berkeley, à Berkeley en 1988, et a reçu un diplôme supérieur au Southern Methodist University en 2002.Elle a été stagiaire en génie chimique à Delco Electronics. Dans sa thèse de doctorat à Berkeley, elle a exploré la physique des réactions chimiques impliquant le silicium. A Texas Instruments elle a recherché de nouveaux procédés et de l'équipement révolutionnaire pour la fabrication de puces informatiques, avec Sematech et Applied Materials. Elle est titulaire d'un brevet et a publié neuf articles dans des revues scientifiques.

Weber a été sélectionné par la NASA dans le quatorzième groupe d'astronautes en 1992.Au cours de sa carrière de dix ans avec la NASA , elle a occupé plusieurs postes. Elle a beaucoup travaillé dans la commercialisation de la technologie, et dans le cadre d'une équipe rattachée au directeur général de la NASA, elle a travaillé directement avec une société de capital-risque afin d'identifier et de développer un projet d'entreprise s'appuyant sur une technologie spatiale. En outre, elle a assuré la liaison des affaires législatives au siège de la NASA à Washington DC, l'interfaçage avec le Congrès et la direction général de la NASA. Avant cette nomination, elle a été présidente du conseil de passation des marchés pour les entrepreneurs du programme de biotechnologie, et elle a également travaillé avec une équipe qui a remanié le plan de 2 milliards de dollars pour les installations de recherche de la Station spatiale. La principale mission technique de Weber au sein du Bureau des astronautes était les préparatifs de la navette au centre de lancement au Centre spatial Kennedy, de la charge utile et le développement de la science et le développement des normes et méthodes en matière de formation en sciences de l'équipage. Elle effectué deux vols spatiaux, STS -70 et STS -101, elle était parmi les plus jeunes à voler dans l'espace et elle a accumulé plus de 450 heures dans l'espace.Elle est récipiendaire de la Médaille du service exceptionnel de la NASA. Elle a démissionné de la NASA en Décembre 2002.


Weber est depuis avril 2012, vice-présidente des affaires gouvernementales et politiques à l'Université du Texas, un centre avec un budget de 1,6 milliard de dollars pour la recherche, avec cinq lauréats du prix Nobel et cinq hôpital affiliés.


Inscription pour le Gravity Tourhttps://gravity.science.ma/


Programme : 

14:00            Projection de la série scientifique Américaine « COSMOS »
                     Visites guidées du Planétarium
17:30            Présentation de l’Astronaute Américaine : Dr. Mary Ellen Weber                
19:00           Projection du Film Américain « Gravity »
21:00            Débat modéré par Abdelhafid Bani, Président l'association 2AR (Association d'Astronomie de Rabat).






Pour le bureau de 3AM Tarik Khalla

lundi 12 janvier 2015

Le Gravity Tour au Maroc



l'Association 2AR (Association d'Astronomie de Rabat), l'Association Marocaine des sciences et l'Ambassade des Etats Unis au Maroc, organise le Gravity Tour.



Du 20 au 23 Janvier 2015, 4 villes (Tanger, Fes, Rabat et Marrakech) auront la chance d'accueillir le Gravity Tour pour une rencontre exceptionnelle avec une astronaute de la NASA, Dr. Mary Ellen Weber, qui a participé à 2 missions spatiale (STS-70 et STS-101).

Le programme est alléchant, puisqu'il propose divers activités, dont des projections du célèbre documentaire sur l'espace de Carl Sagan, Cosmos. Des séances de planétarium animées par les membres de l'association 2AR, ainsi que la projection du grand Film de l'année 2013 aux 7 Oscars, le film Gravity
Sans oublier l’invité du Gravity Tour, l'Astronaute Mary Weber, qui nous racontera ses aventures et son expérience durant son séjour dans l'espace.

L'inscription est obligatoire pour participer à cet événement.

Plus d'infos : Gravity Tour







Astronomie Marrakech

vendredi 9 janvier 2015

Rencontre entre Astronomes et Randonneurs

Il y a plus d'un an, 2 membres de l'association 3AM (Association Astronomie Amateur de Marrakech) et du CAF Maroc, avaient décidé d'organiser un séjour dans la vallée du Miel, pour une rencontre entre Astronomes et Randonneurs, récit du séjour :    


En novembre dernier (2013), l’heure était au partage et à la découverte. Une rencontre entre le Club Alpin Français (CAF) de Casablanca et l’Association d’Astronomie Amateur de Marrakech (3AM) se déroulait dans l’écrin de la vallée du Paradis, proche d’Agadir, afin de concilier découvertes des merveilles naturelles du Royaume Chérifien et observations des astres nocturnes. Le programme s’articulait entre randonnées pédestres le jour, conférences en soirée et observations du ciel la nuit.

La vallée du Paradis correspond à l’embouchure terminale du Haut-Atlas où la chaîne montagneuse "se jette" presque directement dans l’Océan Atlantique. En bordure d’océan, les sommets s’élèvent cependant moins haut que dans le parc national du Toubkal et le paysage se caractérise par une certaine luxuriance. La végétation est omniprésente et les vallées encaissées, creusées par l’eau dans le massif calcaire, cachent de splendides palmeraies et d’innombrables cavités.

Le premier jour de ce périple se déroula d’ailleursdans les alentours de la grotte de Win-Tindouine (grotte des lacs en Amazigh) dont les galeries souterraines s’étendent sur plus de 18 km, faisant de ce site l’un des plus remarquables du continent africain. Si la grotte se visite, un matériel de spéléologie et une certaine expérience dans ce domaine sont indispensables afin de pouvoir affronter l’obscurité des entrailles de la terre. Le soleil radieux qui brillait ce jour-là n’invitait cependant pas vraiment à ce genre d’activité. Certains participants n’hésitèrent pas à profiter de l’ambiance estivale pour plonger dans la piscine semi-naturelle aménagée devant la grotte et alimentée par la source ayant creusée l’anfractuosité. Après un déjeuner avalé au bord de la grotte, une petite randonnée de 2h30 sur le plateau de Tasroukht attendait les "astrono-randonneurs". Le paysage dénudé du plateau fit petit à petit place à une garrigue où ne manquèrent pas de s’égratigner quelques membres du groupe. Dans cet environnement calcaire, les découvertes de fossiles de coquillages furent nombreuses comme pour rappeler qu’il y a plusieurs dizaines de millions d’années la mer recouvrait la région. 
Après un dernier passage plus proche de l’escalade que de la randonnée il était alors temps de rejoindre la résidence attitrée du séjour, l’Hôtel des Cascades à Imouzzer Ida Outanane, et prendre ses quartiers dans cette demeure bénéficiant d’un incroyable jardin en terrasse et d’une vue magnifique portant jusqu’à l’océan. La première nuit d’observations fut contrariée par la météo nuageuse mais deux conférences vinrent animer la soirée passée auprès du feu de cheminée et réchauffant l’atmosphère du salon de l’hôtel. 

Le jour suivant, une petite marche tranquille permettait de découvrir le fort surplombant la petite bourgade d’Imouzzer, sise dans la vallée du Miel, mais également de s’émerveiller devant les fameuses cascades de la localité, les Voiles de la Mariée (surnom donné aux cataractes), malheureusement à sec en cette période de l’année. Mais le parcours à flanc de falaise et le passage sous la voûte protectrice des oliviers centenaires suffisaient amplement à l’enchantement. De plus, même sans eau, le panorama des cascades restait impressionnant. 
A l’hôtel, rejoint en fin d’après-midi, deux nouvelles conférences furent proposées : l’une sur l’histoire de l’astronomie et l’autre sur l’utilisation du logiciel Stellarium©. Ensuite, la soirée étant plus dégagée que la veille, le télescope put s’inviter sur la terrasse avec au programme lecture du ciel, observations de la Lune, de Jupiter et de la nébuleuse d’Orion. 

Le lendemain matin, dernier jour de cette excursion de 3 jours, le cap était mis sur une petite vallée secrète abritant une palmeraie luxuriante traversée d’un petit canyon agrémenté de vasques dans lesquelles certaines personnes plongèrent du haut de promontoires rocheux : un véritable paradis pour clôturer ce séjour où sciences, natures et cultures s’entremêlèrent.   


ALBUM PHOTO
Cliquer sur la photo pour visiter l'Album Photo - Crédit : Ali Astro



Adrien Tavernier